Alexis Cukier

Maître de conférences en philosophie morale et politique au département de philosophie de l’Université de Poitiers.

Membre du laboratoire Métaphysique Allemande et Philosophie Pratique (MAPP, EA 2626).

Co-responsable de la double licence Philosophie/Droit.

alexis.cukier@univ-poitiers.fr

 

DOMAINES DE RECHERCHE

  • Philosophie morale, sociale et politique contemporaine, notamment la Théorie critique allemande.
  • Philosophie et épistémologie des sciences humaines et sociales
  • Théories du travail : enjeux normatifs, éthiques, juridiques et politiques.

 

PUBLICATIONS

a) Livres :

  • Alexis Cukier, Qu’est-ce que le travail ?, Paris, Vrin, coll. « Chemins philosophiques », 2018, 128 p.
  • Alexis Cukier, Le travail démocratique, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Actuel Marx Confrontations », 2018, 248 p.
  • sous la direction de Alexis Cukier, Travail vivant et théorie critique. Pouvoir, affects et critique du travail, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Souffrance et théorie », 2017, 232 p.
  • sous la direction de Alexis Cukier et Olivier Gaudin, Les sens du social. Philosophie et sociologie, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2017, 192 p.
  • sous la direction de Alexis Cukier et Eva Debray, La théorie sociale de G.H. Mead. Études critiques et traductions inédites, Lormont, Le Bord de l’eau, « Bibliothèque du MAUSS », 2014, 490 p.
  • sous la direction de Vincent Chanson, Alexis Cukier, Frédéric Monferrand, La réification. Histoire et actualité d’un concept critique, Paris, La Dispute, 2014, 396 p.
  • sous la direction de Alexis Cukier, Fabien Delmotte, Cécile Lavergne, Émancipation, les métamorphoses de la critique sociale, Bellecombe-en-Bauges, Le Croquant, 2013, 396 p.
  • sous la direction de Patricia Attigui et Alexis Cukier, Les paradoxes de l’empathie. Philosophie, psychanalyse, sciences sociales, Paris, Éditions du CNRS, coll. « Alpha », 2011, 478 p.

b) Dossiers thématiques dans des revues :

  • sous la direction de Jean-François Bissonnette et Alexis Cukier, Dossier Néolibéralisme et subjectivité, Revue Terrains/Théories [En ligne], n°6, 2017, URL : http://journals.openedition.org/teth/883.
  • sous la direction de Alexis Cukier et Emmanuel Renault, Dossier « Enjeux politiques du travail », Revue Travailler, n°36, 2016, 209 p.
  • sous la direction de Magali Bessone, Alexis Cukier, Christian Lazzeri, Marie-Claire Willems, Dossier « Identités et catégorisations sociales », Revue Terrains/Théories [En ligne], n°3, 2015, URL : http://journals.openedition.org/teth/502.

c) Publications dans des revues :

  • « Marx et le droit du travail : contradictions, postérité et actualité », in Elodie Djordjevic (dir.), Dossier « Marx et le droit », Revue Droit & Philosophie, Dalloz, 2019.
  • « Entrepreneur de soi ou travailleur aliéné ? Penser l’organisation néomanagériale du travail avec et au-delà de Foucault », in Jean-François Bissonnette et Alexis Cukier (sous la direction de), Dossier « Néolibéralisme et subjectivité », Revue Terrains/Théories [En ligne], n°6, 2017, URL : http://journals.openedition.org/teth/918.
  • « Critique démocratique du travail », in Anaïs Albert, Clyde Plumauzille, Sylvain Ville (sous la direction de), Dossier « Déplacer les frontières du travail », Revue Tracés, n°32, 2017, p. 145-164.
  • « Deux modèles de la centralité politique du travail », in Alexis Cukier et Emmanuel Renault (sous la direction de), Dossier « Enjeux politiques du travail », Revue Travailler, n°36, 2016, p. 27-42.
  • « De la centralité politique du travail : les apports du féminisme matérialiste », in Annie Bidet, Elsa Galerand, Danièle Kergoat (sous la direction de), Dossier « Analyse critique et féminismes matérialiste », Cahiers du Genre, Hors-Série n°4, Paris, L’Harmattan, 2016, p. 151-173.
  • « Empathie, pouvoir et reconnaissance chez Axel Honneth », Consecutio Temporum [En ligne], n°2 : dossier « Reconnaissance », 2012.

d) Chapitres d’ouvrages scientifiques, contributions à des ouvrages collectifs :

  • « Travail et démocratie : la philosophie sociale comme méthode, entre Théorie critique et pragmatisme », in Magali Bessone (sous la direction de), Méthodes en philosophie politique, Rennes, PUR, 2018.
  • « Réification et critique du capitalisme aujourd’hui : éléments pour une réactualisation », in Stéphane Haber (sous la direction de), Le capitalisme des philosophes, Paris, PUPN, 2016, p. 77-92.
  • « Autour de la psychologie des catégorisations sociales : stéréotypes, structures sociales et pouvoir. Entretien avec Susan Fiske », in Magali Bessone, Alexis Cukier, Christian Lazzeri, Marie-Claire Willems (sous la direction de), Dossier « Identités et catégories sociales », Revue Terrains/Théories [En ligne], n°3, 2015, URL : http://journals.openedition.org/teth/603.
  • « George Herbert Mead, Axel Honneth et la question du contrôle social : pour une critique sociale pragmatiste », et (avec Eva Debray), « Introduction », dans Alexis Cukier et Eva Debray (sous la direction de), La théorie sociale de G.H. Mead. Études critiques et traductions inédites, Paris, Le Bord de l’eau, 2014, respectivement p. 309-340 et p. 7-45.
  • « La réification du pouvoir à l’heure du management et de la finance », et (avec Vincent Chanson et Frédéric Monferrand), « Introduction », in Vincent Chanson, Alexis Cukier, Frédéric Monferrand (sous la direction de), La réification. Histoire et actualité d’un concept critique, Paris, La Dispute, 2014, respectivement p. 277-307 et p. 11-42.
  • « Travail, critique et émancipation : l’enjeu du pouvoir », et (avec Fabien Delmotte et Cécile Lavergne), « Introduction », dans Alexis Cukier, Fabien Delmotte et Cécile Lavergne (sous la direction de), Émancipation, les métamorphoses de la critique sociale, Bellecombe-en-Bauges, Le Croquant, 2013, respectivement p. 187-230 et p. 7-30.
  • « Compréhension, conflictualité et pouvoir : une réponse de Sartre à Honneth », in Claire Pagès et Marion Schumm (sous la direction de), Situations de Sartre, Paris, Hermann, 2013, p. 225-250.
  • « Réification et contrôle de l’empathie : quelles perspectives pour la philosophie sociale ? », et (avec Patricia Attigue), « Introduction », in Patricia Attigui et Alexis Cukier (sous la direction de), Les paradoxes de l’empathie. Philosophie, psychanalyse, sciences sociales, Paris, Editions du CNRS, « Alpha », 2011, respectivement p. 401-431 et p. 9-36.

e) Traductions :

De l’allemand :

  • Alex Demirovic, « État capitaliste, hégémonie et transformation démocratique vers le socialisme » [« Kapitalistischer Staat, Hegemonie und demokratische Transformation zum Sozialismus »], in Jean-Numa Ducange et Razmig Keucheyan (sous la direction de), Nicos Poulantzas : un marxisme pour le XXIe siècle, Paris, PUF, « Actuel Marx », 2016, p. 50-67.

De l’anglais :

  • Sandro Mezzadra et Brett Neilson, « Entre extraction et exploitation : au sujet des mutations en cours dans l’organisation de la coopération sociale », Actuel Marx, n° 63, 2018.
  • George Herbert Mead, « Conscience sociale et conscience de la signifiation » (« Social Consciousness and the Consciousness of Meaning », 1910), in Alexis Cukier et Eva Debray (sous la direction de), La théorie sociale de G.H. Mead, Lormont, Le Bord de l’eau, « Bibliothèque du MAUSS », 2014, p. 390-404.
  • Robert Gordon, « Empathie comportementale et empathie situationnelle » ; Vittorio Gallese, « La simulation incarnée et son rôle dans l’intersubjectivité » ; Michael Slote, « Empathie, émotion et épistémologie », in Patricia Attigui et Alexis Cukier (sous la direction de), Les paradoxes de l’empathie. Philosophie, psychanalyse, sciences sociales, Paris, CNRS, 2011, respectivement p. 39-48, p. 49-72, p. 117-134 et p. 253-279.

 

RESPONSABILITÉS ÉDITORIALES

  • Membre du bureau éditorial des éditions La Dispute, directeur de la collection « Travail et salariat ».
  • Membre du bureau éditorial des Éditions sociales.
  • Membre du comité de rédaction de la revue pluridisciplinaire de philosophie et sciences humaines et sociales Terrains/Théories.

 

PARCOURS PROFESSIONNEL

  • à partir de 2018 : Maître de conférences au département de philosophie de l’Université de Poitiers
  • 2016 -2017 : Post-doctorat du 1er janvier 2016 au 1er janvier 2017 à l’université de Strasbourg, dans le cadre de l’ANR « Approches philosophiques de la centralité du travail » (« PhiCenTrav », Cerphi/Crephac/Sophiapol, ANR-14-CE31-0012).
  • 2015 -2016 : Audition au poste « Philosophie sociale » (n°4310) à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (classé 5ème). Audition au poste « Théorie critique en philosophie moderne et contemporaine » (n°0536) à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.
  • Octobre-décembre 2015 : Bourse de recherche post-doctorale au Centre Marc-Bloch à Berlin. Projet de recherche : « Critique et anthropologie dans la philosophie sociale d’Axel Honneth. La réification au prisme des théories contemporaines de l’empathie, du pouvoir et du care ».
  • 5 décembre 2014 : Soutenance de thèse  : « Pouvoir et empathie. Philosophie sociale, psychologie et théorie politique », à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, sous la direction de Stéphane Haber. Mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.
  • 2013-2015 : ATER en philosophie, à temps plein, à l’université de Poitiers ; enseignements de premier cycle et de deuxième cycle.
  • 2009-2012: Doctorant contractuel au département de philosophie de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense.

Recherche

Menu principal

Haut de page