Arnaud François et Frédéric Worms (dir.), Le moment du vivant, PUF, 2016

9782130592631_v100Le problème du vivant n’est plus un problème « local », il traverse et bouscule tous les domaines, depuis les fondements de l’esprit (dans le cerveau) jusqu’à la préservation de la vie (dans l’univers) en passant par le rapport de l’homme et de l’animal, le soin et le pouvoir, la littérature et l’art. Mais rien ne serait plus trompeur que d’y voir une évidence réductrice : de la pensée aux neurones, de l’histoire à la survie, de l’éthique à la bioéthique, de la littérature à la biographie, etc. C’est comme problème, à travers une diversité d’approches nouvelles, que se constitue le moment philosophique (scientifique et historique) du vivant.
Le but de ce livre est d’explorer ce domaine, c’est-à-dire non seulement d’en donner une carte, mais de le parcourir en acte, de la métaphysique à l’esthétique en passant par la biologie, l’anthropologie, l’éthique et la politique. Ce ne sont pas des études « sur » le vivant comme objet extérieur, mais des interventions engagées et constituant ce moment par leurs relations elles-mêmes.

Recherche

Menu principal

Haut de page