Philippe Grosos (dir.), Musique nationale, PUR, 2016

À l’image de la philosophie allemande
du XIXe siècle, la philosophie européenne
est à cette période traversée par la
question de l’identité nationale et
politique à bâtir. Or c’est à cette même
époque que naissent les « musiques
nationales ». Qu’elles soient le fait de
musiciens allemands, français, italiens,
austro-hongrois, russes, polonais ou
d’autres nationalités encore, c’est là
l’émergence d’une puissante inspiration
chez les compositeurs de ce temps :
faire entendre la voix de leur peuple, les
traditions de leur terre, le chant de la
nation, en un mot leur musique nationale.
Jusqu’où les philosophes ont-ils, à cette
époque, accompagné la théorisation,
par les artistes eux-mêmes, de leurs
oeuvres ? Comment ce discours réfl exif
et ce geste créatif se sont-ils l’un
l’autre croisés ? De quelle façon théorie
musicale et revendications nationales et
politiques ont-elles pu se rejoindre ?
Cet ouvrage s’efforce de répondre à
ces questions en faisant se rencontrer
historiens, musicologues et philosophes.1464163704

Recherche

Menu principal

Haut de page