Gilles Marmasse et Alexander Schnell (dir.), Comment fonder la philosophie ? L’idéalisme allemand et la question du principe premier

Editions du CNRS, 2014.

La question de la légitimation de la philosophie est l’un des fils conducteurs de l’idéalisme allemand. Dans la première génération des successeurs de Kant en effet, certains ont pour ambition explicite de reprendre ses résultats, mais d’une manière suffisamment justifiée pour répondre aux objections sceptiques. D’autres, en revanche, décident de s’installer dans le renoncement à la fondation systématique, accusant la raison discursive d’être incapable de saisir la vie et la liberté.

Quels sont, chez les auteurs de l’idéalisme allemand, les arguments qui plaident en faveur d’un fondement du discours philosophique ? Un tel principe est-il théorique ou pratique, inaugural ou terminal, intuitif ou discursif, tel qu’il adopte la forme d’une proposition singulière ou tel qu’il se confond avec le tout du discours ? En somme, l’enjeu est d’examiner, sous un point de vue nouveau, le thème de la raison dans l’idéalisme allemand.

La question est ici abordée dans une perspective historique autant que systématique. La variété et la richesse des études témoignent de la vitalité des recherches actuelles sur l’idéalisme allemand.

 

 

Recherche

Menu principal

Haut de page